image vectorielle
  • Oshūn Art

LE MOUVEMENT FIGURO-ABSTRO : la quête perpétuelle d’un langage artistique universel


Afin d’appréhender l’univers du mouvement Figuro-Abstro, il nous faudrait pour autant vous raconter une histoire personnelle, celle d’Alioune Diagne. En 2013, l’artiste franco-sénégalais entame une nouvelle toile : il trace un carré qu’il remplit, un deuxième qu’il ne remplit que partiellement et enfin, un troisième qu’il laisse vide. Une attente brève pour ce dernier élément qu’il orne d’un signe. C’est une Révélation, certes, mais il s’agit surtout d’Éducation, sa première œuvre d’art figuro-abstro. Et cette acrylique sur toile reflète également l’intérêt que porte l’artiste sur l’apprentissage des enfants, un thème prédominant dans son travail, qu’il aborde sous le prisme d’une technique si singulière. Lorsque certains y voient un Alioune Diagne enfant, rendant ainsi hommage à son grand-père, un maître coranique de Kaffrine qu’il voyait d’antan usait de la calligraphie arabe, l’artiste reste sceptique. En effet, il ne confirme, ni n’infirme cette interprétation, laissant libre cours à l’imagination du spectateur. Car elle est bien là la position de l’artiste, celle de créer un langage artistique universel que chacun puisse comprendre comme il l’entend (1).



La peinture Education a été réalisé par Alioune Diagne, une figure de l'Art contemporain africain
Alioune Diagne, Éducation, acrylique sur toile, 95 x 146 cm, 2013 (coll. Enfants)

Quelques années plus tard, le mouvement Figuro-Abstro connut une ascension fulgurante et à l’instar de sa visée universelle, il dépassa les frontières du Sénégal grâce aux deux artistes plasticiens, Manel Ndoye et Alioune Diagne.

Néanmoins, les thèmes abordés restent essentiellement ancrés dans les scènes quotidiennes des natifs de leur pays d’origine. À travers leurs regards respectifs, les spectateurs peuvent, par exemple, apprécier des scènes de genre qui témoignent de la vie quotidienne des protagonistes, comme notamment les deux toiles réalisées par Alioune Diagne en 2018, Marché sénégalais et Le Marchand ambulant. Mais sous la première couche anecdotique, certains tableaux témoignent plus particulièrement des traditions sénégalaises, à l’image de Social living health / Bien-être de la vie sociale, une œuvre réalisée par Manel Ndoye dans le cadre de l’exposition, Bët set na ! (2)



Manel Ndoye, une figure de l'art contemporain africain, a réalisé la peinture Bien-être de la vie sociale
Manel Ndoye, Social living health / Bien-être de la vie sociale, Acrylique sur toile, 124 x 116 cm, 2020.

Cette œuvre d’art présente quatre pêcheurs qui se hâtent de récupérer leurs poissons dans une pirogue qui vient tout juste d’amarrer (3). Cette sensation de dynamisme s’illustre par la composition diagonale qui donne directement un effet de mouvement. De prime abord, le spectateur peut être surpris par l’absence de détail et en conclure naturellement que l’action prédomine sur les personnages et le décor. Néanmoins, il s’agit bien d’un hommage à la culture des Lébous, un peuple de pêcheurs dakarois.

Tandis que certains garantissent les ressources halieutiques, les autres entretiennent la cohésion sociale et culturelle de leur communauté face à une urbanisation croissante et le peu de reconnaissance de leurs professions et de leurs traditions (4). Manel Ndoye souhaite ainsi mettre au premier plan des professions issues du prolétariat urbain et une culture commune peu considérées, à la manière des Raboteurs de parquet de Gustave Caillebotte, une peinture datant de 1875.


En ce qui concerne la facture artistique du mouvement Figuro-Abstro, nous avons pu aisément constater qu’elle s’éloigne totalement des thèmes abordés dans ses œuvres d’art. À l’inverse, elle revendique clairement une liberté artistique qui transcende les hommes, les frontières et enfin, le réel. Suivant l’impulsion du moment de création, les artistes appliquent en premier lieu des aplats de couleurs fluorescentes en arrière-plan pour ensuite tracer les contours de leurs compositions. Tandis qu’Alioune Diagne y intègre ensuite des signes qui prédéfinissent l’image, Manel Ndoye utilise quant à lui d’autres aplats chromatiques. Tout en faisant fi du détail, l’intérêt est porté sur la retranscription d’un sentiment inconscient dans le but de réaliser une création qui oscille entre la figuration et l’abstraction.

En 2018, Alioune Diagne décide de se consacrer à ce qui représentent l’essence même du mouvement Figuro-Abstro, en l’occurrence les signes. Se résumant autrefois aux éléments qui composaient ses peintures, l’artiste les place désormais au centre de ses œuvres d’art. La collection « Signes en abstraction » a ainsi été conçue pour déconstruire le geste et comprendre plus amplement le processus de création.

Par le biais d’une peinture, d’une vidéo et surtout de sculptures, Alioune Diagne appréhende son propre mouvement inconscient en agrandissant les signes qu’il crée de manière spontanée. En opérant ce retour à l’origine de son art, il rappelle à cet effet qu’ils précèdent le langage. Cette retranscription a donc pour but d’illustrer formellement l’expression de ses propres sentiments, de sa pensée abstraite et de sa propre âme (5).



Alioune Diagne, Signes en abstraction, acier, 2019.



À l’heure actuelle, les deux fondateurs du Figuro-Abstro poursuivent leurs carrières respectives et diffusent de manière dynamique l’âme du mouvement artistique, par le biais de leurs expositions. Tandis qu’Alioune Diagne achève l’exposition « Wonema – Let me see » (6), durant le Partcours 2020, Manel Ndoye termine « Traits et Contrastes », à la Hoop Galerie (7). Certes, les œuvres des deux artistes peuvent paraître parfois diamétralement opposées dans leurs techniques mais elles se retrouvent dans le dessein commun de laisser à tous l’opportunité de les découvrir instinctivement, puis de les saisir singulièrement.



Manel Ndoye, une grande figure de l'art contemporain africain, a réalisé une peinture figuro-abstro
Manel Ndoye, Dadje & Rythmes , Acrylique sur toile, 80 × 120 cm, 2013.

Pour découvrir les œuvres des artistes, veuillez cliquer sur les liens suivants :

- Alioune Diagne

- Manel Ndoye


Bibliographie :

Alioune Diagne, We Art Partners, Perceptions, Éditions internationales du Patrimoine, 2019.


Copyrights © :

- www.africartshow.jendalmart.com

- www.aliounediagne.com

- www.artsy.net


(1) « Mouvement Figuro-Abstro » issu d’Alioune Diagne, We Art Partners, Perceptions, Éditions internationales du Patrimoine, 2019, p.12.

(2) Trad. en wolof : « Ouvrons les yeux ! » ; il s’agit d’une invitation à analyser le monde qui nous entoure.

(3) Œuvre disponible à Jendalma – Art et Design :

https://africartshow.jendalmart.com/manel-ndoye/

(4) Moustapha Sall, Le Patrimoine cultuel et culturel lébou en milieu urbain dakarois (Cap-Vert, Sénégal), O Ideário Patrimonial, 2020.

(5) Chapitre « Mouvement Figuro-Abstro » issu d’Alioune Diagne, We Art Partners, Perceptions, Éditions internationales du Patrimoine, 2019, p.100.

(6) L’exposition virtuelle est toujours accessible : https://artspaces.kunstmatrix.com/en/exhibition/2998930/alioune-diagne-wonema-let-me-see

(7) Manel Ndoye, « Traits et Contrastes », Hoop Galerie (du 08/04/2021 au 10/05/2021, à Dakar)


Article rédigé par

Rama Barry

Historienne de l'art

© Oshūn Art